Origine du drone

« DRONE» (en anglais « faux bourdon » mâle de l’abeille) octroyée dans les années 1930
au Royaume-Uni par comparaison ironique à des Queen Bee : leur vol bruyant, lent et paresseux. Une dénomination institutionnalisée

Le drone aéronef télécommandé sans pilote à bord.Il embarque une charge utile qui permet de réaliser des missions de : surveillance, renseignement, cartographie, transport, vidéo…

UN PEU D’HISTOIRE :

Le premier drone français a été conçu, réalisé et expérimenté dès 1923 à Etampes par l’ingénieur Maurice Percheron et le capitaine 

Max Boucher. Toutefois, l’armée française n’y voyait pas encore d’intérêt militaire.

Depuis plus de vingt ans maintenant, les drones ont été développés et utilisés en France dans un cadre militaire, pour des missions de surveillance et de renseignement.
La conceptualisation du drone remonte à la fin de la Première Guerre Mondiale. Alors qu’aux Etats-Unis se développe le projet Hewitt-Sperry automatic airplane, en France George Clémenceau, alors Président de la Commission sénatoriale de l’Armée, lance un projet « d’avions sans pilote » : le capitaine Max Boucher met au point un système de pilotage automatique qui fait voler sur plus de cent kilomètres un avion Voisin BN3. Ainsi, dans les années 1920, des avions sans pilote radiocommandés voient le jour, avec les tentatives de torpilles aériennes télécommandées par des ondes de télégraphie sans fil.

Le grand essor des drones date de l’époque de la Guerre Froide. Le drone a été développé de façon confidentielle par les Etats-Unis comme un moyen de supériorité stratégique et de rupture de capacité devant permettre la surveillance et l’intervention militaire chez l’ennemi sans encourir les risques humains que l’opinion ne supportait plus.

 

Suivant l’exemple de nombreuses innovations majeures initialement militaires (le satellite, le moteur à réaction, le GPS, internet), la technologie des drones a été adaptée depuis quelques années au secteur civil…

Posted in information.